Développeur freelance, c’est quoi ? En 5 points. Métiers, salaires et trouver des missions freelance.

Quel est le rôle, les missions du freelance ? Quels statut pour un développeur freelance et comment trouver des clients quand on est indépendant ? Nous y répondrons ici dans ce dossier spécial : le développeur web Freelance.

Les développeurs sont des personnes qui s’occupent de la création et du développement d’un site Internet. En tant que salariés, les devs travaillent généralement en équipe dans des sociétés d’informatique (SSII) ou dans des entreprises qui disposent d’un pôle informatique.

Cependant, il existe aussi des programmeurs informatique qui peuvent aussi très bien agir en tant qu’indépendant : c’est le développeur freelance.

Quel est le rôle, les missions du freelance ? Quels statut pour un développeur freelance et comment trouver des clients quand on est indépendant ? J’y réponds ici dans un dossier spécial : le développeur web Freelance.

1. Développeur freelance, définition.

Le développeur freelance est un programmeur informatique qui exerce en tant qu’indépendant. Il est au service de tous types d’entreprises ou d’associations. C’est un développeur polyvalent qui sait être totalement autonome pour gérer un projet web.

Souvent ultra-spécialisé dans la programmation de quelques langages code utilisés dans le développement d’un site Internet, ce « mercenaire du web », en fonction de son expérience, est capable de réaliser un code de qualité et d’intervenir sur n’importe quel site.

Le développeur freelance est souvent apprécié et recherché par les entreprise, car il est disponible rapidement et surtout de manière ponctuel pour une tâche précise à réaliser : par exemple, un bug à corriger sur un site, un développement de fonctionnalité, ou venir en renfort à une équipe de devs.

Les sociétés qui recrutent des devs freelances peuvent donc réaliser des économies assez facilement par rapport à l’embauche d’un développeur salarié, plus couteux, et peuvent faire varier sans contrainte le nombre de freelances selon la demande.

Enfin, le freelance peut jouer aussi un rôle d’expert au sein de l’entreprise. Si celle-ci n’est pas du secteur ou ne possède pas de pôle informatique, le freelance sera la personne qui conseillera le mieux dans la gestion d’un projet web. Grâce à une forte compréhension des besoins clients, le freelance fera la liaison entre les idées à développer, et le code à réaliser.

Le freelance développeur web réalise des missions de développement généralement à distance (remote), mais peut très bien intervenir au sein de l’entreprise. Il est capable de travailler indépendamment ou en équipe, du simple développeur au chef de projet.

2. Rôles & missions développeur freelance :

Dans le développement freelance, on retrouve également les 4 grandes familles de développeurs. La différence entre le développeur salarié et le développeur indépendant, est que le freelance intervient à la demande du client.

Il peut être engagé dans des missions de développement très courtes (< 1 jour) ou des missions de plusieurs mois lorsqu’il s’agit de développer des applications web entières.

Quel est le rôle du développeur freelance en tant que programmeur web ?

Lorsqu’il est affecté à une tâche de développement web, le développeur freelance assure la réalisation de fonctionnalités selon un cahier des charges stricte. Il utilise des technologies définies au sein de la société.

Enfin, il se soumet à une méthodologie de travail pour épouser parfaitement l’existant. Il intervient surtout en complément d’effectifs dans les entreprises pour des missions précises.

Quel est le rôle du développeur freelance chef de projet (lead developer) ?

Tout comme le développeur salarié, le développeur freelance en chef, ou “lead developer” dirige et conseille les équipes de développements sur une mission. Il hiérarchise et priorise les fonctionnalités. L’équipe de développeurs est à ses ordres.

Le chef de projet met en place une “roadmap“. Une roadmap est un plan de développement utilisé pour optimiser l’ordre des fonctions à coder tout en respectant les délais de livraison.

Le chef de projet freelance intervient aussi dans le code et l’architecture du site web. Il programme et met en place les bases du système et aide à coder les fonctionnalités les plus complexes en y apportant son expertise.

Quel est le rôle du développeur freelance full-stack ?

Le développeur freelance web full-stack touche à tous les niveaux du développement. Il bénéficie d’une grande expérience en développement web et en architecture de site Internet.

Le développeur full-stack conçoit et réalise des sites Internet de manière indépendante. Il met en place de nouvelles technologies rapidement.

Et surtout, il voit le projet dans sa globalité. Cela lui permet de conseiller le client sur la bonne méthodologie à adopter.

3. Comment devenir développeur indépendant ? Quel statut freelance ?

Pour devenir développeur web freelance, rien de plus simple. Il suffit de créer sa micro-entreprise et d’avoir une formation minimum dans le développement web.

Faut-il être diplômé pour devenir développeur web freelance ?

A vrai dire, pas forcément car toutes les documentations pour apprendre à devenir développeur freelance sont en accès libre sur le web. Mais afin de ne pas être rapidement perdu lors de la 1ère mission en indépendant, je vous conseille d’avoir quand même au minimum un bac +2, car il y a tout un pan du développement web comme l’algorithmie et les technologies de bases à savoir maitriser du bout des doigts.

Formation : les diplômes du développeur freelance web.

Un bon développeur freelance possède une formation minimum dans les métiers du web. En général, il dispose au minimum d’un bac +2 Analyste-Programmeur ou Développeur web et web mobile. Un diplôme bac +5 en tant qu’Ingénieur Développeur peut être aussi envisagé. La licence pro bac +3 est un bon compromis.

Via Diploméo Comment devenir Développeur Web ?

Dans les diplômes les plus hauts, supérieur à bac +5, on retrouve aussi tous les doctorats et les enseignants-chercheurs de l’université.

Néanmoins les technologies web sont mises à jour en permanence et évoluent très vite. Les études de développeur peuvent rapidement devenir obsolètes sur certains aspects des langages de programmation. Il faut pour cela, en complément, faire de la veille technologique. La veille technologique est la découverte et l’étude de nouveaux procédés via la formation ou en autodidacte.

Le cas du développeur web freelance autodidacte :

Oui, sur le papier il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme de développeur web pour devenir un développeur freelance. Il “suffit” d’avoir de bonnes connaissances en anglais et de la logique afin de lire une documentation et d’apprendre les bases du code.

Cependant, à moins d’avoir la passion du code depuis l’enfance ou un don inné pour la programmation informatique, le développement web et mobile peut vite devenir fastidieux. La programmation algorithmique en est un exemple flagrant. Le développeur autodidacte doit dans ce cas redoubler d’efforts pour compléter ses lacunes.

Les CMS (Content Management System) sont des alternatives intéressantes pour les développeurs autodidactes, notamment dans le cadre d’une reconversion. Ce sont des logiciels complets qui sont utilisés très régulièrement. Nativement, ils permettent de créer des sites Internet sans connaissances particulières en développement web. Les CMS les plus populaires sont : WordPress, Prestashop, Joomla et Drupal.

Si le développeur autodidacte ne réalise pas de code, mais s’occupe de la gestion d’un site CMS, on préférera plutôt le terme de webmaster à celui de développeur.

Quel statut pour développeur freelance ?

Pour créer son entreprise de développement web freelance il faut avant tout définir un statut juridique. La majorité des développeurs indépendants évoluent avec le statut de micro-entreprise. Selon le chiffre d’affaire du freelance, il doit facturer la TVA à partir de 36 500 € HT de CA.

Le développeur web entrepreneur peut créer sa micro-entreprise parallèlement à une activité principale OU définir son entreprise comme activité principale. Attention, si être développeur freelance n’est pas votre activité principale, attention à ne pas casser les clauses de concurrence et de confidentialité de votre emploi actuel.

Le temps nécessaire pour créer sa micro-entreprise prend généralement 30 minutes. Des tutoriels de création de microentreprise sont disponibles facilement sur Internet.

4. Les offres d’emploi du développeur freelance : un marché concurrentiel.

Les développeurs freelance sont les plus flexibles dans leur horaires et leur coûts. Cela les rends parfaits pour trouver un travail de freelance dans une entreprise. Les offres d’emploi de développeur web freelance sont nombreuses et diversifiées. Et ce dans n’importe quel secteur industriel.

De plus, pour l’entreprise qui embauche un freelance, c’est un très bon compromis. Elle le rémunère à la prestation uniquement et n’a pas autant de charges que pour un salarié.

Comment trouver des clients en freelance ?

Même si les offres d’emploi de développeur sont légions, un développeur informatique débutant en freelance peut éprouver des difficultés pour trouver ses premiers clients à cause de la concurrence grandissante. Heureusement des solutions existent pour faciliter la visibilité du développeur freelance.

Les plateformes freelance pour les développeurs web :

Ce sont des services en ligne spécialisés dans le freelance. L’indépendant créé son profil et rempli des informations comme : les compétences, l’expérience, les langages de programmation et une description. Trouver des clients en tant que développeur freelance web devient donc plus simple en passant par des plateformes dédiées. Les 3 grandes plateformes freelance en France sont : Malt.fr, Ouiboss.com et Codeur.com.

L’idée derrière ces services est que les recruteurs recherchent eux-même le profil de développeur web freelance qui leur correspond, et leur proposent leur projet. Du côté du freelance, il n’y a plus qu’à accepter la mission, ou la refuser.

Attention néanmoins, de telles plateformes référencent des centaines de développeurs freelance. Il faut donc veiller à avoir un profil unique, pertinent et surtout complet : si le CV développeur web est correctement renseigné l’entreprise aura plus de confiance à accorder, et donc plus de chance de décrocher une première mission freelance.

Créer un portfolio développeur freelance web :

Une autre solution pour trouver des clients en freelance est d’avoir un portfolio développeur web. Le portfolio est un CV de développeur web qui peut se décliner en version papier, mail ou via un site Internet. Le site web perso d’un développeur est toutefois à privilégier. En effet, le programmeur indépendant peut détailler son profil comme il le souhaite et y ajouter autant d’informations qu’il désire.

Pour créer un portfolio développeur rapidement, il suffit de commander un nom de domaine et un hébergement sur OVH ou sur une société d’hébergement de votre choix.

Ensuite, la manière la plus simple de créer un portfolio développeur est d’utiliser un CMS comme WordPress. En quelques heures de travail rédactionnel et de design, un freelance pourra bénéficier d’une visibilité non négligeable dans son propre secteur géographique.

Il faut voir le portfolio développeur comme une vitrine de son activité. Elle doit refléter les compétences du développeur indépendant, ses informations de contact et surtout inciter chaque client potentiel à contacter le freelance pour une mission.

Trouver un client en freelance sur LinkedIn et les autres réseaux sociaux :

La force des réseaux sociaux n’est pas à négliger pour trouver son premier client en freelance.

LinkedIn est un réseau professionnel puissant et populaire. Il se trouve que les métiers du web, et particulièrement le métier de développeur web y son très représentés. De nombreux clients professionnels scrutent les actualités et les profils afin de dénicher le freelance idéal pour leur projet.

Plus généralement, le développeur web freelance doit être présent sur un maximum de réseaux sociaux. Si ce dernier possède un portfolio développeur web via son site Internet, la présence sur de telles plateformes lui permet de mettre des liens vers son site web. Cela participe donc à la stratégie de référencement d’un portfolio et donc à augmenter la visibilité du site perso du développeur web directement.

Que faire quand on ne trouve pas de client en ant que développeur freelance ?

Si vous ne trouvez toujours pas de client en tant que développeur web freelance, il faut alors étudier le pourquoi du comment. Lors de la création de votre entreprise de développement web, il se peut que les premier mois ou les premières années soient en effet très difficiles pour subvenir à vos besoin comme développeur freelance. C’est le cas par exemple des développeurs débutants qui n’ont pas assez d’expérience professionnelle, ou qui deviennent freelance suite à une reconversion pro.

Dans ce cas, quelques alternatives peuvent vous sauver la mise et vous permettre de créer un portfolio développeur complet (ce qui n’est pas évident à réaliser lorsqu’on vient de se lancer).

Tout d’abord, il faut se spécialiser en freelance pour trouver des clients. L’idée est de devenir un bon développeur dans une branche précise. En effet, le marché du freelance en tant que développeur web et web mobile est surchargé par les développeurs amateurs ou débutants. Le problème, c’est que ces développeurs n’arrivent pas à se distinguer des autres, car ils proposent toujours les mêmes services : développement PHP, WordPress, Prestashop, HTML/CSS… On tombe donc dans le cas du “développeur moyen”, qui n’est ni mauvais, ni bon. Le but ici est donc de trouver sa branche et sa spécialité pour avoir une cible de clients bien définie et parfaire ses connaissances en front-end, back-end, mobile, CMS etc.

Une autre alternative est de développer des modules (extensions) ou des designs pour une communauté. Beaucoup de développeurs freelance développent des extensions WordPress ou Prestashop. Avec plus ou moins avec succès. La création de plugins ou de thèmes peut être un moyen de faire de l’argent en freelance. Il faut par contre avoir la bonne idée et une bonne communication pour réussir dans ce domaine, parmi le flot de designs et de plugins déjà présents.

5. Quel salaire pour un développeur freelance dans le web ?

Contrairement aux développeurs salariés, on ne parle pas de salaire d’un développeur web freelance. On parle plutôt de taux horaire journalier moyen (TJM). Qu’est ce que c’est le TJM ? C’est le prix d’un développeur freelance pour journée de travail.

Pour savoir combien gagne un développeur web freelance, il faut lui demander. En effet, ce TJM est défini par le développeur lui-même en fonction de ses années d’expérience et de son portfolio de projets développeur.

Il faut noter que tarif d’un développeur dépend aussi de sa localisation. Le prix d’un freelance à Paris ou à Bordeaux ne sera pas le même que celui d’un développeur web à Soissons.

Toutefois, selon l’offre et la demande sur le marché du développement web, on distingue de grandes tendances de prix pour un développeur web indépendant.

Quel est le tarif d’un freelance développeur web junior ? 0-3ans d’expérience

Le tarif d’un développeur web freelance débutant se situe dans une moyenne de 250€ H.T. / jour de développement, soit un salaire net journalier d’environ 180€.

Quel est le tarif d’un freelance développeur web expérimenté ? 3-8ans d’expérience

Le tarif d’un développeur web freelance intermédiaire se situe dans une moyenne de 350€ H.T. / jour de développement, soit un salaire net journalier d’environ 260€.

Quel est le tarif d’un développeur freelance senior ? + de 8ans d’expérience

Le tarif d’un développeur web freelance senior commence à une moyenne de 400€ H.T. / jour de développement, soit un salaire net journalier d’environ 300€. Mais ce tarif peut augmenter indéfiniment en fonction de sa spécialisation, de ses qualités et de sa popularité.

Dans tous les cas, un développeur web en micro-entreprise devra retirer automatiquement 25% de son chiffre d’affaire du TJM afin de payer les charges trimestrielles URSAAF.

Photo par Mohammad Rahmani sur Unsplash

Cet article vous a plu ? Partager-le !

Newsletter : restons en contact !

Inscrivez-vous ci-dessous pour vous abonner à ma newsletter.
Politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.